Catégories
Actualités

Déclaration publique sur la situation du peuple mapuche au Chili

DD.  H H.  18.10, exprime sa préoccupation quant à la situation politique et sociale du peuple mapuche. 
Les violations graves et systématiques des droits humains, qui impliquent la violation du droit de manifester, la détention injustifiée, la violation du droit de ne pas être soumis à la torture ou la violence physique de quelque nature que ce soit, la violation du droit d’être jugé par un tribunal impartial, la violence à l’égard des femmes et des enfants mapuches, sont perpétrées depuis l’époque de la dictature.

La communauté mapuche lutte depuis des années pour le respect de son droit à rester sur ses terres ancestrales, injustement usurpées avec la complicité de l’État chilien au profit de particuliers et de multinationales.

Les autorités chiliennes, en particulier les tribunaux, ignorent totalement la Convention 169 de l’OIT, ratifiée en 2008 et entrée en vigueur en 2009. Les tribunaux, les juges et le ministère public n’appliquent pas cette réglementation, et la même chose se produit au sein des pouvoirs exécutif et législatif. C’est donc l’État qui ne répond pas aux droits qui devraient être garantis aux peuples indigènes et, en particulier, aux autorités spirituelles.

En tant qu’organisation qui défend les droits humains, il nous semble qu’il est urgente que la communauté internationale dénonce de telles injustices et interpelle le gouvernement de Sebastián Piñera.

L’État chilien doit respecter les droits des peuples autochtones et les pactes internationaux.